standard

1. standard [ stɑ̃dar ] n. m. et adj. inv.
• 1857; h. 1702; mot angl. « étalon, type », a. fr. estandard, frq. °standhard « inébranlable » étendard
1Type, norme de fabrication. Spécialt Ensemble des caractéristiques définissant un système de télévision. multistandard.
Appos. ou adj. inv. Conforme à un type ou à une norme de fabrication en série. 1. courant, normalisé. Pièces standard. Prises électriques standard. Modèle standard et modèle de luxe. Échange standard : remplacement d'une pièce usée par une autre du même type. Échange standard d'un moteur. Phys., chim. État standard, conditions standard : état de référence, conditions normales. — Fig. Conforme au modèle habituel, sans originalité. « Gloussements variés, sourires standard, réservés à une catégorie de citoyens dressés à la même gymnastique » (Bernanos).
2Mus. Thème classique de jazz, sur lequel on improvise. Des standards.
standard 2. standard [ stɑ̃dar ] n. m.
• 1893; mot angl. « support, panneau »
Dispositif permettant, dans un réseau téléphonique peu important, de mettre en relation la ligne du demandeur avec celle du demandé. central. « Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard » (Saint-Exupéry). Spécialt Dispositif permettant de brancher les postes intérieurs (d'une administration, d'une entreprise) sur le réseau urbain ou de les mettre en communication entre eux. Ligne directe qui permet de ne pas passer par le standard. Être employé au standard. standardiste.

standard nom masculin (anglais standard, étalon, de l'ancien français estandard, étendard) Règle fixe à l'intérieur d'une entreprise pour caractériser un produit, une méthode de travail, une quantité à produire, le montant d'un budget. Commutateur téléphonique manuel, de capacité moyenne, employé en général dans les installations privées d'entreprises. Service chargé de recevoir et d'orienter les communications téléphoniques à l'intérieur d'une entreprise, d'une administration, etc. En télévision, synonyme de système. Description détaillée des caractères typiques d'une race, notamment en ce qui concerne sa morphologie, sa taille, la couleur de sa robe, la forme de sa tête. Thème musical devenu un « classique » du jazz, et sur lequel improvisent les musiciens. ● standard (expressions) nom masculin (anglais standard, étalon, de l'ancien français estandard, étendard) Standard de vie, niveau de vie. ● standard (synonymes) nom masculin (anglais standard, étalon, de l'ancien français estandard, étendard)
Synonymes :
- système
standard adjectif (de standard) Qui est conforme à une norme de fabrication en grande série : Des pneus standards ou standard. Qui correspond à un type courant, habituel, dépourvu d'originalité : Un bureau impersonnel, au mobilier standard. Se dit de la langue la plus couramment employée au sein d'une communauté linguistique. Se dit d'un outillage, d'une pièce disponibles sur catalogue et utilisables immédiatement sans modification. ● standard (difficultés) adjectif (de standard) Accord Employé comme adjectif, standard ne varie qu'en nombre : des prix, des formules standards. Remarque Passé dans l'usage courant, cet adjectif n'est plus que très rarement considéré comme invariable, sur le modèle de l'anglais. ● standard (expressions) adjectif (de standard) Prix standard, prix d'ordre fixé pour tous les coûts de l'entreprise, afin d'obtenir des résultats comptables indépendants de la variation des prix. Type standard, synonyme de type sauvage. ● standard (synonymes) adjectif (de standard) Type standard
Synonymes :

standard
n. m. Dispositif qui dessert les différents postes d'une installation téléphonique intérieure.
————————
standard
n. m. et adj. inv.
rI./r n. m.
d1./d Modèle, type, norme de fabrication.
d2./d MUS Grand classique du jazz.
rII./r adj. inv. Qui fait partie d'une production d'éléments normalisés; de série courante. Modèle standard.
|| Fig. Qui ne se distingue pas par un trait d'originalité particulier; courant. Un visage et une silhouette standard.

I.
⇒STANDARD1, subst. masc.
A. — Élément de référence, règle fixée pour définir ou évaluer un produit, une méthode de travail, une quantité à produire, le montant d'un budget.
1. INDUSTR., MÉCAN. Modèle, norme de fabrication à suivre dans la réalisation de produits en série; ce qui est conforme à la norme. Standards européens. Standard de meules (BOISSIER 1975). Le standard concerne tant le matériel, que le logiciel ou les langages (VIRG. Micro-informat. 1984).
2. a) ÉLECTRON., TÉLÉV. Ensemble des caractéristiques d'un système de télévision, comprenant notamment le nombre de lignes composant l'image, la largeur de la bande de fréquences du signal vidéo, la polarité de la modulation, le type des signaux de synchronisation. Pendant plusieurs années, l'image à 819 lignes n'a pas paru particulièrement convaincante; mais surtout, un standard élevé entraîne des servitudes de tous ordres considérables (MATRAS, Radiodiff. et télév., 1958, p. 83). Standard de transmission (GITEAU 1970).
b) TÉLÉCOMM. Standard téléphonique, p. ell., standard. Système permettant de mettre en relation les différents postes d'une installation téléphonique intérieure, ou ces postes et le réseau urbain. Synon. central téléphonique. Standardistes, employés, journalistes, messagers, miliciens se sentaient au front (...). Peut-être les avions étaient-ils de nouveau de la partie (...). Mais sous tous les bruits de standards on n'entendait aucune vibration de moteur (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 747).
P. méton. Service chargé de recevoir et d'orienter les communications téléphoniques. Appeler le standard. La chambre aménagée et l'appartement contigu feraient l'affaire (...) le standard filtrerait mieux ici les coups de téléphone (VIALAR, Bien-aller, 1952, p. 201).
— Le dispositif, l'appareillage de connexion lui-même. Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard, et notait sur un livre épais les télégrammes (SAINT-EXUP., Vol nuit, 1931, p. 94). La connexion consiste en un jeu de jacks et de fils de contact, dont la disposition est comparable à celle d'un standard téléphonique (COUFFIGNAL, Mach. calc., 1933, p. 59).
3. a) ÉCON. Standard (ou norme) de temps de mouvement. ,,Temps préétabli pour l'exécution d'un geste ou partie élémentaire de travail humain`` (TEZ. 1968). Les différents systèmes de standards de temps de mouvements qui ont été successivement préconisés s'inspirent des travaux de Gilbreth (TEZ. 1968).
b) COMPTAB. ,,Élément de calcul normatif qui doit être (...) l'expression d'une performance optimale permettant d'apprécier la réalité du fonctionnement de l'entreprise, et de servir d'instrument de contrôle`` (CENECO Entr. 1980). Standards de matières premières, standard main-d'œuvre, standards de frais généraux (CENECO Entr. 1980).
c) FIN. Standards prévisionnels. ,,Coûts préétablis par unité d'œuvre, et servant d'instrument de mesure pour les prévisions de dépenses, et de normes comparatives pour apprécier les écarts`` (CIDA 1973).
B. — P. anal. ou au fig. Modèle de référence, norme adoptée par l'usage, par un groupe de personnes. — (...) vous n'avez pas vu tous ces gosses aveugles, et les femmes avec leurs ventres ballonnés? (...) Il ne faut pas juger les Indiens d'après nos standards à nous (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 533):
Une grande partie des écrivains soviétiques, renonçant à la recherche d'une forme nouvelle (...), restèrent sous le joug des canons esthétiques du passé. Ce mépris de la forme ne donna pas naissance à une nouvelle forme primitive, il aboutit à l'utilisation du standard existant.
Arts et litt., 1936, p. 54-8.
[Avec un compl. prép. de] Standards de durée. Les villes concurrentes se rapprochent de mieux en mieux des standards d'hygiène fixés par l'association (BIOT, Pol. santé publ., 1933, p. 56). Loc. Standard de vie. Niveau de consommation moyen atteint dans une population déterminée (d'apr. WILLEMS 1970). Synon. niveau de vie. Population au standard de vie très bas, incapable de prendre, par elle-même, des mesures défensives (mortalité atteignant jusqu'à vingt pour cent) (LE CORBUSIER, Charte Ath., 1957, p. 16).
C. — ZOOTECHNIE. Description très précise des caractères d'une race animale, par rapport auxquels on peut juger de la valeur d'un sujet examiné (d'apr. VILLEMIN 1975). On peut se procurer un standard auprès des sociétés canines et des clubs spécialisés (DUCHARTRE 1973). Des standards existent pour les principales races de chevaux, de bovins, d'ovins, de caprins, de lapins, de chiens, de chats et d'oiseaux (VILLEMIN 1975).
Rem. Le Comité d'étude des termes techniques français propose de remplacer standard au sens général par norme, mais de conserver standard dans le domaine des télécomm. De même il recommande d'éviter standardisation et standardiser et de leur préférer normalisation et normaliser (d'apr. Sciences, nov.-déc. 1959, p. 88) cf. également Communiqué de l'Ac. fr. du 20-4-1967 ds Déf. Lang. fr., juin 1967, n° 38, p. 4 pour le remplacement de standard par norme.
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. I. 1. 1692 « étalon, titre légal (en parlant de la monnaie anglaise) » (E. CHAMBERLAIN, Etat nouveau d'Angleterre, sous le regne du roi Guillaume et la reine Marie, I, 16 ds HÖFLER Anglic.); 1857 « valeur de référence » (LA VELEYE, J. des Chem. de fer, p. 1213, c. 1 ds BONN., p. 143); 2. 1895 « niveau, performance de référence à atteindre » standard d'instruction supérieure (P. BOURGET, L'Éducation in Outre-Mer, p. 84 ds REY-GAGNON Anglic.); 1933 standard de vie (MORAND, Londres, p. 45); 3. 1895 « type, modèle, étalon » (P. BOURGET, Outre-mer, II, 84 ds BONN., p. 144); 1899 spéc. zootechnie (Agric. Mod., p. 3, ibid.); 4. 1950 (Lar. mens. t. 12, p. 397, col. 3: Un système de télévision se caractérise donc, entre autres, par le nombre de ses lignes dans une image et le nombre d'images par seconde: ces deux nombres forment les bases du « standard » adopté pour le système de télévision). II. 1904 standard téléphonique (La Revue des postes, télégraphes et téléphones, 13 janv., 2d ds HÖFLER Anglic.). I empr. à l'angl. standard, issu de l'a. fr. estandart, estandard (v. étendard étymol. et hist.) dont le passage au sens de « modèle, étalon de mesure (d'abord de monnaie ou de poids) » att. en fr. et en lat. du domaine angl. (v. NED et LATHAM) reste obscur. À partir de cet empl. le terme a pris les sens de « modèle, exemple » (XVe s. ds NED) et « niveau, valeur moyenne de référence » (déb. XVIIIe s., ibid.) notamment dans l'expr. standard of living (1903, ibid.) ou standard of life (1898 ds NED Suppl.2). II représente prob. une subst. de l'empl. adj. de standard p. ell. de tableau ou table (téléphonique), v. standard2 et ne corresp. pas à une dénom. anglaise.
DÉR. Standardiste, subst. Personne chargée du service d'un standard téléphonique. Il décrocha le récepteur du téléphone. Donnez-moi maître Rosenberg, dit-il à la standardiste (DRUON, Gdes fam., t. 2, 1948, p. 181). En compos. Les commis, sténo-dactylographes, agents de bureau, téléphonistes-standardistes ont le régime du personnel administratif d'exécution des services extérieurs de l'État (Encyclop. éduc., 1960, p. 355). []. 1re attest. 1933 (L'Auto, 3-4 oct., p. 1 ds GRUBB Sports 1937, p. 70); de standard1 (étymol. II), suff. -iste.
BBG. — QUEM. DDL t. 18; 6 (s.v. standardiste).
II.
⇒STANDARD2, adj.
A. — [En parlant d'un produit, de sa qualité] Qui est conforme à un type déterminé ou à une norme de fabrication en série. Synon. normalisé (v. ce mot b, rem. 2 s.v. normaliser). Modèle, produit, type, version standard; pièces, prises standard; cassette, tube standard; dimensions standard. Ultra-filtres de laboratoires (...) avec support, manomètre et raccord standard flexible à la bouteille de gaz comprimé (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p. 104). La télégraphie Morse était devenue, dans le monde entier, un service public parfaitement organisé, avec ses appareils standards, ses règlements et ses employés (P. ROUSSEAU, Hist. techn. et invent., 1967, p. 284).
En partic. Dont les caractéristiques peuvent servir de référence, de repère (d'apr. LUQ.-BOUD. Lait. 1976).
Échange standard.
CIN. Format standard. Format 35 millimètres. Dans le domaine du cinéma, la France dispose de cinq mille six cent deux salles de projections de cinéma format standard (CACÉRÈS, Hist. éduc. pop., 1964, p. 182).
En compos. Format sous-standard. Il faudrait susciter la création de maisons de tirage spécialisées dans la réduction au format sous-standard des bons films à succès (BECQUET, Organ. loisirs travaill., 1939, p. 59).
B. — ÉCONOMIE
1. Production standard. De ce tableau, il ressort à la fois le temps étalon et la production standard par jour (...). Taylor arrive à chiffrer la production standard des ouvriers en englobant dans un même et unique calcul tous les éléments influant sur le rendement (PETHOUD, Organ. industr. et comm., 1931, p. 63).
2. Prix standard. Prix théorique fixé pour tous les coûts d'une entreprise (matières, main-d'œuvre), afin de pouvoir contrôler la gestion des différents services, indépendamment de la variation des prix (d'apr. GDEL). Coût standard. Le coût standard des matières [premières] se calcule en multipliant la quantité standard par le prix standard pour une unité produite (CENECO Entr. 1980).
3. Conditions standard. ,,Conditions normales ou de référence`` (TEZ. 1968).
C. — BIOL., MÉD. Qui est conforme au type en usage. Pas de déficit dans les tests standard d'intelligence (DELAY, Ét. psychol. méd., 1953, p. 204).
Réactions standard (d'une maladie). Réactions sérologiques (d'une maladie) exécutées avec des antigènes choisis pour leur sensibilité et leur spécificité (d'apr. GARNIER-DEL. 1972). Elles devront être effectuées avec un sérum correctement prélevé (...), avec utilisation si possible de techniques unifiées, véritables réactions standard (NICOLAS ds Nouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p. 715).
D. — PHYSIQUE
1. État standard. ,,État de référence, choisi plus ou moins arbitrairement, auquel on rapporte l'état actuel d'un système physique`` (MATHIEU-KASTLER Phys. 1983).
2. Atmosphère standard, conditions standard. Ensemble de conditions atmosphériques définies de manière fictive d'après des observations moyennes de la variation de température et de pression en altitude (d'apr. GDEL). Les performances d'un avion (...) ne peuvent (...) être comparées entre elles que si nous les ramenons par le calcul à (...) l'atmosphère standard (GUILLEMIN, Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 417). Quand on a fait adsorber à une argile de l'éthylène glycol, si l'on tente de faire désorber le liquide dans des conditions standard, on constate qu'il reste fixé un certain poids du produit (CAILLÈRE, HÉNIN, Minér. argiles, 1963, p. 58).
E. — LING. [En parlant d'un état de lang., d'une lang.] Qui est le plus couramment employé au sein d'une communauté linguistique, qui correspond à l'usage dominant jugé normal, sans tenir compte des variations géographiques ou sociales. L'anglais, le français standard; prononciation standard. La langue standard tend à supprimer les écarts en imposant une forme unique entre toutes les formes dialectales (Ling. 1972).
F. — P. anal. ou au fig. Qui correspond à un type courant, ordinaire, qui est conforme à un modèle habituel et ne se distingue pas par un trait particulier ou par son originalité. L'homme d'affaires standard, ses quatre-vingts kilos bien posés sur d'épaisses semelles de crêpe, nous fixant de ses yeux de hibou derrière ses lunettes de fausse écaille (MORAND, Excurs. immob., 1944, p. 159). Elle porte maintenant l'uniforme pour bonnes que l'on trouve dans tous les grands magasins, la tenue standard (CAMUS, Requiem, 1956, 2e part., 2e tabl., p. 885).
Péj. Des formules standard, une pensée standard. Pour donner un cachet plus personnel aux nouvelles que publie son journal, le chef des informations fait rédiger de nouveau les dépêches reçues des agences et que tous les journaux sont eues en même temps. Il s'applique à leur enlever cette allure « standard », ce style relâché et banal qui caractérisent la plupart des textes écrits et communiqués hâtivement (COSTON, A.B.C. journ., 1952, p. 105).
Prononc. et Orth.:[]. Selon Lar. Lang. fr., parfois inv. sur le modèle angl. mais le plus souvent variable (v. aussi supra A: des appareils standards). Selon ROB. 1985, toujours inv. Étymol. et Hist. 1. 1893 « conforme à une norme ou un modèle type » tableau dit Standard (L'Électricien, 10 déc., 415 ds HÖFLER Anglic.); 1897 tables téléphoniques standard (L'Éclairage électrique, 30 janv., 214a, ibid.); 1931 échange standard « remplacement d'un ou plusieurs éléments usagés par d'autres du même type au lieu de les réparer » (Le Génie civil, 17 oct., 382b, ibid.); 2. 1930 « d'un type courant, commun » (MORAND, Champions du monde, p. 83). Empl. adj., avec parfois l'accord au masc. plur. seulement, de standard1 (étymol. I).
STAT.Standard1 et 2. Fréq. abs. littér.:33.
BBG. — QUEM. DDL t. 28. — UREN (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 219.

1. standard [stɑ̃daʀ] n. m. et adj. invar.
ÉTYM. 1905; mot angl., 1833 (in Rey-Debove et Gagnon); attestations isolées, 1702 et 1857; mot angl., « étalon, type », déjà 1692 en finances (Höfler); de l'anc. franç. estandard, du francique standhard « inébranlable ». → Étendard.
1 Type, norme de fabrication.Spécialt. Ensemble des caractéristiques définissant un système de télévision.
Appos. ou adj. Conforme à un type ou à une norme de fabrication en série. Courant, normalisé. || Pièces standard. || Modèle standard et modèle de luxe. || Ces prises, ces fiches sont-elles standard ?
1 (…) dans l'industrie, on rencontre (…) les mots de série ou standard, s'opposant à de luxe, et désignant, par exemple, une voiture de présentation moins soignée, moins luxueusement équipée : en 1935, Renault vendait, à côté de sa Celtaquatre de luxe, une Celtastandard. De même les briquets Flamidor offrent (1947) un modèle standard, robuste, élégant, sûr, économique qui, par sa matière et son aspect, se différencie du modèle de luxe (…)
M. Galliot, Essai sur la langue de la réclame contemporaine, p. 49, note 41.
Loc. (1931). Échange standard : remplacement d'une pièce usée par une autre du même type. || Faire l'échange standard du moteur de sa voiture.
Sc. || Conditions standard : conditions type, conditions normales ou conditions de référence; état idéal (de pression; de température). || État standard : (pour les gaz) état idéal à la pression de 1 atmosphère; — (pour les liquides et solides) pression de 1 atmosphère et température ordinaire. || Volume standard, de 1 mole à 0 °C sous la pression de 1 atmosphère. || Chaleur standard de formation, nécessaire pour la formation de 1 mole d'un composé à partir d'éléments dans l'état standard. || Fréquence standard d'un émetteur très stable. || Écart standard : racine carrée de la somme des carrés, dans les écarts moyens.N. m. || Standard fondamental, dans la rotation terrestre. || Standard interne : matériau ajouté à un échantillon pour servir de référence en spectroscopie.
Se dit de l'état socialement dominant et normal (d'une langue, d'un comportement de langage). || L'anglais, le français standard. Norme. || Prononciation standard.
2 Fig. Conforme au modèle habituel, sans originalité. || Sourires standard (→ Politesse, cit. 5). || Des réflexions, une pensée standard.
2 (…) c'est une déception, lorsque vous arrivez à Wichita, à Saint-Louis, à Albuquerque, à Memphis, de constater que, derrière ces noms magnifiques et prometteurs, se cache la même cité standard, en damier, avec les mêmes feux rouges et verts qui règlent la circulation et le même air provincial.
Sartre, Situations III, p. 109.
3 (1927, in Höfler). Anglicisme, vieilli. || Standard de vie (angl. : standard of living, → Exportation, cit. 2) : niveau de vie. Standing.
3 Ces facilités devaient me donner un peu de jeu sans toutefois améliorer beaucoup ce que les économistes modernes appelleraient pompeusement mon standard de vie.
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, X.
4 (…) oppression constante des petits par les grands, qui regardent la supériorité de leur standard de vie comme une marque de leur appartenance divine (…)
Michel Leiris, Fourbis, p. 11.
DÉR. Standardisation, standardiser.
HOM. 2. Standard.
————————
2. standard [stɑ̃daʀ] n. m.
ÉTYM. 1893, Höfler; mot angl. « support, panneau », mais l'angl. dit switch-board.
Dispositif permettant, dans un réseau téléphonique peu important, de mettre en relation la ligne du demandeur avec celle du demandé. Central, fiche (cit. 1), jack.
0 Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard, et notait sur un livre épais les télégrammes.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, p. 56.
Spécialt (dans une administration, une entreprise importante). Dispositif permettant de brancher les postes intérieurs sur le réseau urbain ou de les mettre en communication entre eux. || Passer par le standard pour obtenir une communication. || Vous obtenez le standard en faisant le 1. || Laisser sonner le standard. || Être employé au standard. Standardiste.En composé : sous-standard. → Standardiste, cit. 1.
DÉR. Standardiste.
HOM. 1. Standard.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Standard... — Standard …   Deutsch Wörterbuch

  • Standard- — Standard …   Deutsch Wörterbuch

  • Standard A.C. — Standard Athletic Club Pour les articles homonymes, voir Standard. Standard A.C …   Wikipédia en Français

  • Standard AC — Standard Athletic Club Pour les articles homonymes, voir Standard. Standard A.C …   Wikipédia en Français

  • Standard J — Role Trainer National origin USA Manufacturer …   Wikipedia

  • standard — STÁNDARD, standarde, s.n. 1. Normă sau ansamblu de norme care reglementează calitatea, caracteristicile (caracteristic), forma etc. unui produs; document în care sunt consemnate (consemna) aceste norme. ♦ (concr.) Produs realizat pe baza unui… …   Dicționar Român

  • Standard — Stand ard, a. 1. Being, affording, or according with, a standard for comparison and judgment; as, standard time; standard weights and measures; a standard authority as to nautical terms; standard gold or silver. [1913 Webster] 2. Hence: Having a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • standard — [stan′dərd] n. [ME < OFr estendard < Frank * standord, place of formation < Gmc * standan, to STAND + * ort, a place, orig., a point, akin to OE ord (see ODD): hence, orig., a standing place] 1. any figure or object, esp. a flag or… …   English World dictionary

  • Standard — Stand ard ( [ e]rd), n. [OF. estendart, F. [ e]tendard, probably fr. L. extendere to spread out, extend, but influenced by E. stand. See {Extend}.] 1. A flag; colors; a banner; especially, a national or other ensign. [1913 Webster] His armies, in …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Standard e-1 — Constructeur …   Wikipédia en Français

  • standard — stan·dard n 1: something established by authority, custom, or general consent as a model, example, or point of reference the standard of the reasonable person 2: something established by authority as a rule for the measure of quantity, weight,… …   Law dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.